Élevage de bouvillons de pâturage

Vos éleveurs

Les deux pieds dedans

Dominique est une passionnée d’agriculture durable. Frédéric a choisi de faire carrière en environnement. Ensemble, ils ont converti des champs de maïs en pâturages permanents sur lesquels ils élèvent des jeunes boeufs à l’herbe, en harmonie avec leurs valeurs écologiques. Ils considèrent leur ferme comme un milieu de vie parfait pour élever leurs trois enfants. Visant constamment à s’améliorer, c’est dans leurs champs qu’ils mettent à profit leurs connaissances scientifiques afin de créer un agro-écosystème productif, équilibré et durable.

Historique

Fraîchement gradués de l’université McGill en agriculture et en environnement, Frédéric et Dominique s’établirent à Pont-Rouge en 2006 avec l’intention de convertir en ferme écologique ce qui était alors des champs de maïs. Dès le départ, une prairie est établie sur le quart de la surface cultivable. Les premiers veaux foulèrent les pâturages en 2008. De 5 bêtes au départ, le troupeau s’est graduellement agrandi pour atteindre 15 bêtes en 2017. Constatant le grand impact positif que la présence des animaux a sur le sol, de même que la passion de Dominique de travailler en symbiose avec son troupeau bovin, ils décident en 2017 d’implanter des prairies et des pâturages sur le reste des superficies qui étaient alors louées pour des grandes cultures. Avec ces nouveaux pâturages, c’est avec grand enthousiasme que plus d’animaux pourront être accueillis en 2018.

Mission

Offrir à votre famille une source annuelle de viande saine et savoureuse, dans le plus grand respect de l’animal et de l’environnement.

Impact environnemental

Les pâturages permanents captent le carbone et de ce fait, contribuent directement à la lutte aux changements climatiques. De plus, la présence des animaux au pâturage permet de réduire significativement les besoins en hydrocarbures associés à l’utilisation des tracteurs. Les animaux se chargent eux-mêmes de récolter leurs aliments et d’épandre leur fumier. Cette matière organique est transformée en humus par les micro-organismes du sol. En plus de fournir une nourriture de première qualité à notre élevage, notre sol vivant recouvert d’une végétation permanente agit comme une éponge et un filtre, contribuant à l’amélioration de la qualité de l’eau circulant dans notre précieux bassin versant de la Jacques-Cartier.

«Quiconque nous connaît sait à quel point nous nous préoccupons de ce qui est dans notre assiette. Nos animaux sont élevés sans hormones et avec une alimentation fourragère. La croissance de l’animal est plus lente, mais les effets sur sa santé, et sur la nôtre, ne sont que bénéfiques.»

– Dominique Dumas, propriétaire

Nos bêtes

Toujours dans le champ

Nos veaux sont gardés au pâturage en tout temps. Notre système de pâturage rotatif permet de conserver les sols, d’optimiser la croissance des plantes et ainsi offrir une herbe de qualité aux animaux. Pour ce faire, le troupeau est déplacé en moyenne trois fois par jour, en fonction de la croissance des plantes. Une poignée de grains (avoine ou orge locale) et un bloc de minéraux viennent compléter l’alimentation.

Que des bêtes heureuses

  • Hormone
  • Facteur de croissance
  • Antibiotique préventif
  • OGM
  • Pesticide sur nos terres

Environnement
anti-stress

Ils sont élevés de façon à minimiser leur stress, ce qui entraîne des animaux en meilleure santé et une viande plus tendre.

Régime de fourrage

Ils sont nourris de façon à respecter leur physionomie de ruminant, c’est-à-dire un régime presqu’exclusivement composé de fourrages.

La viande

De la viande rouge plus verte

Des bêtes élevées au pâturage, nourries à l’herbe, sans hormone ni pesticide. Une ferme locale qui, comme vous, se soucie de l’environnement et du bien-être animal. Une viande maigre, saine, que l’on savoure en toute conscience. Voici ce en quoi nous croyons. Voilà ce que nous vous offrons.

La découpe

Les quartiers sont acheminés par camion réfrigéré chez un boucher du comté de Portneuf qui les découpera selon la volonté des clients. Ainsi, le boucher et le client prennent entente, par téléphone, au sujet des styles de coupes désirés. N’ayez crainte, le boucher saura vous guider !

Saucisses et abats

Le boucher peut vous fabriquer de la saucisse à partir d’une partie de votre viande hachée (plusieurs sortes disponibles, des frais suppl. s’appliquent). Le foie, cœur, langue, joues et reins sont disponibles (voir détails sur le formulaire de commande).

Emballage sous-vide

Notre méthode de conservation supérieure permet une rapidité de décongélation (30 minutes dans l’eau froide), une diminution de la quantité de matériel d’emballage et rien ne dégoutte pendant la décongélation.

Quantité

Un demi-bouvillon pèse environ 225 lbs carcasse, ce qui vous donnera environ 120 lbs de viande. Réparti sur toute l’année, un demi-bouvillon fournira à votre famille 2 à 3 livres de viande par semaine. Un espace d’environ 10 pi3 est à prévoir dans votre congélateur.

J’ai d’autres questions (FAQ)

Viande de bœuf, de veau… de bouvillon?

Les animaux sont abattus avant d’atteindre l’âge adulte. Bien qu’ils soient de l’espèce bovine, il ne s’agit donc pas de viande de bœuf telle que nous la retrouvons à l’épicerie. Mais il ne s’agit pas non plus de viande de veau proprement dite, lesquels sont souvent abattus très jeunes. En fait, le terme exact est bouvillon ou « baby beef » qui est l’intermédiaire entre les deux.

Élevage naturel… pourquoi pas bio?

Bien que nous croyions profondément aux principes et valeurs du biologique, nous ne sommes pas certifiés à ce titre et ne pouvons donc pas afficher notre bœuf comme tel. La principale raison est que les veaux devraient être nés sur notre ferme. Pour l’instant, notre ferme ne dispose pas des infrastructures requises pour faire hiverner les animaux de façon confortable, les veaux sont donc achetés au printemps auprès d’éleveurs québécois.

Puis-je commander moins qu’un demi-bouvillon?

Oui! Il est maintenant possible de commander un quart de bouvillon. Ce dernier sera constitué de parties provenant de l'avant et de l'arrière de l'animal. Le coût est de 6,15$ / lb carcasse. Un quart de bouvillon pèsera environ 115 lbs carcasse et vous donnera environ 1 livre et quart de viande désossée par semaine. Un espace d'environ 5 pieds cube est à prévoir dans votre congélateur.

Normes sanitaires élevées

Les animaux sont abattus dans un établissement inspecté par le gouvernement provincial. En d’autres mots, des inspecteurs et des vétérinaires sont présents sur les lieux en tout temps afin de s’assurer que les animaux sont en santé avant l’abattage, que cette opération se fait sans cruauté et que les lieux respectent des normes sanitaires élevées.

Photos

Ils ne ruminent que du vert !

En espérant que vous ayez autant de plaisir à déguster notre viande  que nous avons de plaisir à l’élever !

Tarifs

Plus que quelques bêtes disponibles. Réservez votre viande de bouvillon dès maintenant!

Le prix comprend la viande, les frais d'abattage, la découpe, l'emballage, la congélation et la livraison dans un point de chute près de chez vous.

6$

/ livre carcasse pour un demi-bouvillon

Dépôt de 500$ par demi-bouvillon

J’ai d’autres questions (FAQ)
Nous joindre

701, Chemin du bois-de-l'ail
Pont-Rouge (QC) G3H 2G8

Passez nous voir à la ferme, idéalement sur rendez-vous, entre mai et octobre.